Qu'est-ce que le Mobile Learning ?

Pour acquérir un savoir-faire ou des connaissances, il faut passer par un processus d’apprentissage. Parcours scolaire, études supérieures, modules de formation professionnelle, observations, pratique… Nous ne cessons jamais d’être apprenant !

 

Les 4 piliers de l'apprentissage

 Pink Brushstroke Fashion Influencer Youtube Thumbnail Set copie 3-min
 
 
Stanislas Dehaene, neuroscientifique et président du conseil scientifique de l'Education Nationale, a listé les moyens les plus sûrs pour bien apprendre dans son livre Apprendre ! Les talents du cerveau, le défi des machines (Odile Jacob, septembre 2018). Voici les 4 piliers de l'apprentissage, à destination des enfants comme des adultes !
 

L'attention

L'attention nous permet de sélectionner les informations, moduler l'activité cérébrale et faciliter l'apprentissage. Cependant, l'attention reste très sélective. L'enjeu va être d'attirer puis canaliser cette attention dans un but d'apprentissage. Pour éviter toute dispersion, il faut donc veiller à créer des matériaux attrayants qui ne vont pas distraire de la tâche principale.
 

L'engagement actif

Un apprenant passif n'apprend pas ! Chaque apprenant doit être motivé par un intérêt dans l'action qu'on lui demande de faire. L'engagement s'active de lui-même lorsque l'apprenant prend du plaisir dans son activité. Alterner entre apprentissage et activités pédagogique de façon répétée renforce les connaissances et offre un apprentissage optimal. La contrainte d'un exercice ou d'une leçon aura l'effet inverse.
 

Le retour d'information

Quoi de plus constructif qu'un retour d'information immédiat sur l'action en cours de déroulement ? Pour qu'une action corrective soit efficace, le retour doit être le plus proche possible dans le temps de l'erreur qui vient d'être commise.
 
La notion d'erreur doit être positive pour l'apprenant, chaque erreur représente un obstacle à surmonter dans le processus d'apprentissage. Une erreur n'est donc pas synonyme d'échec, mais bien au contraire ! C'est ce qui fait évoluer et imprimer les notions apprises.
 
Les neurosciences ont d'ailleurs démontré que :
  • L'erreur et l'incertitude sont des notions tout à fait normales et sont même indispensables !
  • Les punitions face aux erreurs sont néfastes à l'apprentissage et ne font qu'augmenter le stress, la peur et le sentiment d'impuissance.
  • Les encouragements et la motivation positive stimulent l'apprentissage.

La consolidation

Le point culminant d'un apprentissage : l'automatisation des connaissances. En passant par la répétition et l'entraînement, les informations traitées passent d'un état conscient à un état inconscient. Il est donc essentiel de revenir régulièrement sur ses compétences acquises. Notre cerveau a besoin d'au moins trois passages sur une information pour la mémoriser et de 21 jours pour intégrer une nouvelle habitude.
 
Le sommeil a un rôle très important dans cette phase de répétition et de consolidation des connaissances. Après une période d'apprentissage, Stanislas Dehaene affirme qu'une période (courte ou longue) de sommeil améliore la mémoire, la découverte de régularités et la généralisation.
 

 

Naissance du eLearning

Le elearning est très en vogue dans le monde de la formation professionnelle et se démocratise peu à peu au sein des entreprises. Il a émergé dans les années 90 comme levier d'aide à l'apprentissage dans les milieux scolaires et universitaires.
 
Cette nouvelle forme d'apprentissage est devenu attractive de part sa facilité d'accès ! Il suffit de se munir d'un outil numérique pour y accéder. Ainsi, la formation eLearning permet un suivi pas à pas des différentes étapes effectuées. Elle permet également un contrôle des connaissances ainsi que la possibilité de s'auto-évaluer. Cette formation à distance offre une approche ludique et pédagogique de former tout à son rythme, en fonction de ses propres disponibilités.
 
L'objectif initial du e-learning est double : rendre disponible sur une seule plateforme un contenu de formation et administrer les utilisateurs de cette plateforme. MOOCs, vidéos interactives, serious game... Le e-learning ne cesse d'évoluer en fonction des besoins des apprenants !
 

 

Du eLearning au digital learning

En constante évolution, le monde de la formation a vu s'introduire le digital learning et de nombreuses autres visions de l'apprentissage... Alors qu'est-ce que le digital learning ?
Le digital learning regroupe l'ensemble des outils numériques de formation. Ces outils sont mis au service des apprenants pour les aider à atteindre leurs objectifs d'apprentissage de façon plus rapide et fluide qu'une formation classique. Une formation digital learning répond aux besoins de faciliter l’apprentissage qui émerge depuis les années 90.
Il existe 3 façons d’appliquer le digital learning :
  • En complément d’une formation en présentiel
  • En remplacement d’une formation en présentiel
  • Comme support lors d’une formation en présentiel
Les formations introduisant le digital learning dans leur programme offrent un véritable dynamisme dans l'apprentissage. Ce dynamisme est dû à sa logique participative qui se veut à l'écoute des apprenants.
 

 

Emergence du smartphone

Le premier téléphone portable est sorti en 1973 par Motorola et le premier smartphone (qui permettait d'envoyer des fax), produit par IBM, est sorti en 1993. Ce n'est qu'en 2007 avec le premier IPhone que l'histoire du smartphone a réellement débuté grâce à sa grande diversité de services accessibles en ligne. Sont arrivés par la suite les IPad et une évolution fulgurante des smartphones, leur donnant une toute nouvelle dimension. Leur usage devient quotidien de par la puissance et la diversité de leurs fonctionnalités. Cette diversité est tellement grande qu'aujourd'hui, la fonctionnalité première, soit que les appels téléphoniques en devient presque secondaire.
 
Pink Brushstroke Fashion Influencer Youtube Thumbnail Set copie 4-min
 

 

3 réflexions qui ont contribué à la naissance du mobile learning

  • Depuis le milieu des années 90, on commence à se questionner sur l'utilisation des PDA (le "Personal Digital Assistant" est un organisateur numérique), des ordinateurs puis des téléphones mobiles, dans un contexte de formation professionnelle et d'enseignement. Ces outils sont alors considérés comme de simples réceptacles permettant de stocker et transporter des ressources multimédia. Le eLearning devient ainsi un outil accepté dans un cadre d’apprentissage.
  • La notion d'apprentissage hors du lieu de formation commence à s'installer dans les esprits. Pourquoi ne pas continuer sa formation professionnelle soi-même en allant visiter un musée ou lors d'un voyage scolaire par exemple ? En réponse à ces idées, le digital learning s’insère dans le monde de la formation.
  • Les apprenants pourraient être plus mobiles et avoir une meilleure flexibilité si une formation professionnelle offrait des informations complémentaires qui seraient disponibles sur un outil virtuel. Avec cette réflexion, le mobile learning trouve sa place pour accompagner les apprenants dans leur formation.
Malgré un retard certain de la France sur l'utilisation des outils digitaux (selon le rapport de Deloitte commandé par Facebook en 2016), les smartphones sont aujourd'hui utilisés dans de nombreuses tâches. Ils sont de plus en plus utilisés pour leur potentiel d'apprentissage grâce à leur capacité à diffuser facilement des connaissances peu importe l'instant et l'endroit.
 

 

Définition du mobile learning

Le mobile learning, aussi connu sous le nom de m-learning ou apprentissage nomade, est un outil de formation professionnelle. Plus instinctif et avec des formats plus courts, c'est ce qui fait la force du mobile learning. Grâce à ça, le eLearning en devient presque obsolète et laisse place à une plateforme de formation moins chronophage.
 
Ce fabuleux outil est au service des apprenants pour leur permettre de lutter contre l'oubli progressif des connaissances étudiées lors d'une formation. Ce principe d'obsolescence des connaissances est appelé "courbe de l'oubli". Il a été mis en avant par Hermann Ebbinghaus, considéré aujourd'hui comme le père de la psychologie expérimentale de l'apprentissage.
 courbe de loubli
Ebbinghaus met en avant le fait que sans aucune piqûre de rappel, il ne nous reste plus que 70% des informations apprises après 24h… Et plus que 20% après une semaine ! Mais il nous prouve tout de même que l’oubli n’est pas une fatalité ! En effet, grâce à des répétitions successives et espacées intelligemment, nous pouvons ancrer ces informations dans notre mémoire sur le long terme.
 
courbe_de_l'oubli
 
Nous observons qu’en faisant des petites sessions de révisions (à J+3, J+10, J+30 puis J+60 par exemple), 90% de ces informations sont mémorisées sur le long terme.
 
En réponse à cette problématique, le mobile learning permet un accès continu au savoir grâce à son adaptabilité à tout appareil mobile : smartphones, tablettes et ordinateurs portables. Ainsi, Beedeez met à disposition de ses apprenants la fonctionnalité "mémorisation". Cette fonctionnalité permet de réviser des notions vues par l'apprenant sur un temps choisi par ce dernier. Ce concept d'apprentissage nomade offre la possibilité d'apprendre et réviser où on veut et quand on le veut ! L'apprentissage mobile fait évoluer les systèmes éducatifs depuis son émergence et se démocratise peu à peu dans certains secteurs.
 
 
15-min-1
 

 

Avantages et inconvénients du mobile learning

Loin devant tous les autres équipements numériques, le smartphone reste le device préféré des Français avec une moyenne de 221 consultations du smartphone par jour selon une étude de Tecmark.
 
En 2018, 98% des 18-24 ans, 92% des 25-39 ans et 81% des 40-59 ans sont équipés d’un smartphone. Vous l'aurez compris, l'usage du smartphone a largement dépassé celui de l'ordinateur portable.
 
L'étude "Global Mobile Costumer Survey 2016" par Deloitte démontre que 77% des Français possèdent un smartphone, contre 74% un ordinateur portable. Ces chiffres ne cessent d'évoluer en faveur du smartphone d'année en année. Seulement 57% possèdent un ordinateur fixe et 53% possèdent une tablette.
 

 

Avantages

Mobile learning et micro learning : les inséparables

Le mobile learning et le micro learning vont de paire. On parle d'ailleurs de m-learning car ils sont indissociables !
 
Format court-min
 
Le micro-learning est une méthode d'apprentissage se composant de modules courts allants de 20 secondes à 5 minutes. Cette méthode d'apprentissage digitale consiste à se consacrer à une notion précise à la fois. Chaque sujet étant découpé en plusieurs notions, il ne vous faudra que quelques minutes pour prendre connaissance d'un contenu.
 
En plus d'être courts, les notions se présentent sous le format d'un storytelling. Ainsi, l'apprenant a une vision plus large et une suite logique de ce qu'il va assimiler. L'avantage de cette méthode, c'est que l'aspect digital la rend accessible à n'importe quel moment pour les apprenants.
Ses points essentiels sont :
  • La mobilité : la formation a pour principe d'être disponible ATAWADAC (anytime, anywhere, any device, any content)
  • La rapidité : avec un format court allant de 20 secondes à 5 minutes
  • L'innovation : avec un parcours d'apprentissage cadré par des notions bien distinctes
  • Learner centric : l'apprenant est au coeur de sa formation ! C'est lui qui va choisir ses modules d'apprentissage lorsqu'il en a besoin
Le mobile learning se doit d'offrir un format à son image ! Le micro-apprentissage est la méthode la plus adaptée au format mobile learning, car ils partagent les mêmes particularités qui font leur force. L'apprentissage mobile étant portatif, il s'adapte parfaitement à l'aspect spontané voulu par le micro apprentissage.
 
14-min
 

 

Une meilleure mémorisation

Les formats courts permettent à l'apprenant à s'adapter en fonction de ses besoins. Telle une fiche de révision, le format mobile learning permet de piocher dans les notions dont on éprouve le besoin de prendre connaissance ou simplement de relecture. Il nous est tous arrivé de faire ou voir des fiches qui synthétisent un cours de façon à le retenir facilement. Cette vieille méthode imparable mélange praticité et mobilité.
 
Le mobile learning transpose en quelque sorte cette méthode d'apprentissage dans une forme plus évoluée technologiquement ! Clairement identifié et disséminé dans le temps, un savoir sera plus efficacement retenu. En particulier, s'il est accompagné d'une expérience qui implique l'apprenant. Impliquer l'apprenant, c'est lui donner une expérience marquante et signifiante. En procédant ainsi, les bénéfices en seront plus importants.
 
Le m-learning, c'est donner une expérience apprenante positive. Une formation professionnelle qui colle au rythme de ses apprenants et qui permet de les libérer de la contrainte habituelle de l'apprentissage.
 
La montée en puissance des équipements technologiques donne un regard neuf sur la formation. Ce qui offre progressivement de nombreuses nouvelles possibilités où l’innovation est non seulement valorisée, mais aussi vitale. C'est en cela que le mobile learning et le micro-learning sont indissociables ! Les LMS ne sont pas adaptés à un format mobile, car leur contenu est beaucoup trop long. Un format mobile se doit d'être court : il doit refléter le côté spontané et répondre à la demande à l'accès rapide à une information.
 

Un concept ATAWADAC

Le credo du m-learning ? Rendre la formation professionnelle la plus accessible et efficace possible. Cette méthode d'apprentissage a pour avantage d'offrir une mobilité complète. Ce qui permet de consommer votre apprentissage sous le principe du ATAWADAC (Any Time, Any Where, Any Device, Any Content). Cela favorise une montée en compétences des apprenants, en particulier dans le cadre des entreprises dont le fonctionnement est en reconfiguration permanente.
 
Pink Brushstroke Fashion Influencer Youtube Thumbnail Set copie 5-min
 
Aujourd'hui, pour renforcer l'esprit ATAWADAC, certaines solutions de mobile learning offrent la possibilité de suivre sa formation professionnelle online ET offline !
La possibilité de se former sans forcément être en ligne est un point fort pour de nombreux collaborateurs. C'est le cas chez la RATP, dont les employés peuvent profiter librement de leur formation mobile sur leur lieu de travail qui est pour la plupart en souterrain et dont la connexion passe mal ou tout simplement pas.
 
Pouvoir continuer sa formation dans l'avion, le métro ou tout autre endroit sans réseaux est un véritable point fort pour toute solution mobile learning qui propose cette possibilité. Que ce soit chez vous, au travail ou dans les transports, votre formation professionnelle est accessible à tout moment... Ce qui vous permet de décider du moment propice pour revoir vos notions et acquérir de nouvelles connaissances !
 

Seamless Learning

Le Seamless Learning offre un apprentissage unifié et cohérent. Il combine tous les types de formation, en digital ou en présentiel, peu importe le dispositif ou l’outil, alliant le formel et l’informel et tout cela sans rupture d’apprentissage ! C’est-à-dire que l’on peut commencer une formation en salle de cours, la continuer sur son smartphone en se rendant à une réunion, la terminer directement sur le terrain ou en discuter avec un groupe de travail à distance. Tout simplement !
 
Une intégration poussée à vos Systèmes d'Information (SIRH, SSO, LMS) offre un parcours apprenant fluide !
 
Les LMS étant compliqués à mettre en place (importation de fichiers Excels par exemple), le mobile learning permet une grande facilité d'intégration du contenu. Interface simplifiée et totalement guidée, votre contenu est ajouté à une notion en un rien de temps. Cette intégration accorde l'intégration de la performance de votre LMS à vote solution mobile learning. En effet, chez Beedeez, des clients utilisent le mobile learning pour renforcer la puissance de leur LMS et augmenter leur taux d'utilisation
 

Gamification du contenu

En plus d'un contenu varié offrant différents supports comme les flash-card, des vidéos, du son, des infographies et bien plus encore ! Le concept est de mêler l'apprentissage à la gamification.
Cette progression par une approche ludique permet de dynamiser chaque apprenant. Quoi de mieux qu'un quiz ou autre mini-jeu avant et/ou après chaque notion pour captiver l'apprenant ? Grâce à cette approche par le jeu, il est possible d'avoir un suivi de sa progression. Il est possible d'aller jusqu'à faire des battles de connaissances avec ses collaborateurs, comme l'a mis en place Devoteam pour ses consultants. Ces battles de connaissances permettent de jauger si l'apprentissage a été efficace. Le côté gamifiant permet de responsabiliser les apprenants, car eux seuls sont maître de leur progression ! Il n'est pas exclu d'adopter votre propre stratégie de gamification pour engager les collaborateurs sur leur formation et leur donner envie de faire le meilleur score.
 
On peut noter la brillante idée de HSBC, groupe bancaire international britannique, qui a effectué un challenge intéressant. Ce challenge a mené à la formation de 5 000 managers en un temps record. Le but était d'effectuer le meilleur score pour obtenir l'équivalent de son montant en friandises. De quoi se donner des idées innovantes pour sa propre entreprise !
 
Pink Brushstroke Fashion Influencer Youtube Thumbnail Set copie 8-min
 
 Mais le mobile learning ne s'arrête pas là ! Se former via une plateforme mobile learning offre aussi un aspect social très fort. Quoi de mieux pour renforcer la cohésion de groupe tout en restant dans une optique d'apprentissage ?
 
C'est en offrant la possibilité à chaque collaborateur de partager son savoir que chacun apprendra de l'autre. Ce principe d'UGC (User Generated Content) est mis en place via le côté gamifiant, mais aussi par la possibilité de partager son propre contenu sur la plateforme. Ainsi, chacun peut profiter des connaissances des autres et inversement, tel un échange équivalent : c'est le cas chez Beedeez avec la fonctionnalité des Tips par exemple. Quel que soit le niveau, la fonction et autre des apprenants, chacun commence au même point et évolue comme bon lui semble.
Vous l'aurez compris, les solutions mobile learning savent innover et proposer de nombreux moyens pour s'adapter aux différents profils d'apprenants. On peut prendre l'exemple de la possibilité de proposer un contenu disponible en plusieurs langues. C'est le cas de Lacoste qui utilise Beedeez à l'international pour ses équipes présentes en Chine et au Japon.
 

 

Inconvénients

La distraction

Etre plongé sur son téléphone dans une optique d'apprentissage peut parfois être problématique. Certains apprenants peuvent être distraits par les nombreuses autres applications de leur téléphone. Que ce soit sur smartphone, ordinateur ou tablette, les distractions sont nombreuses.
Mais grâce au format micro learning, les notions d'apprentissage sont courtes et pensées pour ne pas dépasser le temps d'attention moyen qu'un apprenant va avoir !
 

BYOD

En effet, l'approche BYOD (bring your own device) est assez risquée, en particulier en entreprise. De nombreux employés sont réticents à l'idée d'utiliser leur appareil personnel dans le cadre du travail. Malgré tout, à chaque problème sa solution.
 
L'aspect blended learning du mobile learning leur offre la possibilité de consulter leur contenu de formation sur leur poste de travail professionnel. Ainsi, les apprenants ne disposant pas d'appareil personnel ou étant réticent à les utiliser ne sont pas exclus de leur formation.
 

Le mobile learning : de l'éducation à la formation professionnelle

Pink Brushstroke Fashion Influencer Youtube Thumbnail Set copie 6-min
 
L'apprentissage mobile peut être utilisé en toute circonstance. Que ce soit dans le cadre d'une formation en entreprise ou le cadre scolaire, nous allons voir que le mobile learning est déclinable en fonction des différents profils et de leurs besoins !

 

Le système éducatif

Hors du cadre professionnel, les millennials et leurs dignes successeurs de la génération Z ont connu l'époque où les téléphones portables étaient interdits au sein de leur établissement scolaire. Cependant, cette pratique change peu à peu, car certains établissements scolaires utilisent déjà la pratique du mobile learning lors de certains cours avec leurs élèves.
 
Cet usage commence même à se démocratiser dans d'autres pays comme c'est le cas des Etats-Unis à la Katy Independent School District. Dans ce cas, les élèves utilisent au quotidien leur propre device dans un but éducatif. Peu importe leur âge, leur niveau ou leur formation... C'est leur donner la possibilité d'utiliser à bon escient un outil qu'ils connaissent par coeur et qu'ils baladent à chaque instant de leur journée dans leur poche.
 
Le milieu scolaire avance encore à tâtons concernant l'apprentissage nomade. Mais de plus en plus d'écoles arrivent à l'appliquer grâce à des partenariats, des aides et surtout beaucoup d'entraide, comme mSchools, une école basée en Espagne. Le concept de cette école ? Faire travailler le corps enseignant et les élèves main dans la main pour innover sur le fonctionnement de leurs outils éducatifs mobile. Les élèves et les enseignants discutent ensembles de leur expérience sur leur outil mobile learning et décident des améliorations qu'ils peuvent y apporter.
 

 

Les organisation non gouvernementales (ONG)

Il est intéressant de noter qu'en dehors du point de vue de l'éducation classique et de la formation professionnelle, le mobile learning peut profiter aux plus démunis. Comme le souligne l'UNESCO, même une éducation des plus basiques n'est pas à la portée de tous. Les livres restent inaccessibles à un grand nombre de pays marginalisés. Ce qui constitue un obstacle à l'alphabétisation, contrairement au nombre de téléphones portables qui ne cesse d'augmenter même dans les régions les plus touchées par la pauvreté. C'est pourquoi l'UNESCO étudie de près les moyens d'utiliser les appareils mobile pour faire progresser l'alphabétisation à travers le monde.
 
91% des enfants dans le monde vont à l'école primaire et pourtant, ce sont 57 millions d'enfants qui n'ont pas accès à l'apprentissage. Certains organismes commencent à se pencher sur la question de l'éducation dans les pays défavorisés. Ces organismes trouvent des solutions digitales pour donner un accès à l'apprentissage à de nombreux enfants à travers le monde. Quelques écoles et universités ont commencé à enseigner via des solutions digitales. Certains établissements mettent leurs cours en ligne, d'autres utilisent le mobile learning...
En parallèle de l'UNESCO, nous avons l'exemple de Baobab +, une entreprise de vente de panneaux solaires présente dans divers pays d'Afrique comme le Sénégal, le Mali ou encore Madagascar. Baobab+ oeuvre pour faciliter l'accès en équipement digital dans les pays sous développés et en développement. En donnant l'accès à l'électricité grâce à l'énergie solaire à de nombreux foyers, l'éducation devient bien plus accessible.
 
Que ce soit la possibilité de faire ses devoirs le soir même lorsqu'il fait nuit ou encore de travailler sur des documents disponible sur une solution mobile, il y a une véritable ouverture vers l'éducation qui s'installe petit à petit dans ces pays où les problématiques éducatives sont nombreuses.

 

Les entreprises

Tout comme les étudiants, quel que soit leur âge, leur niveau de compétences ou autre, le m-learning est bénéfique à tous. Aujourd'hui, il est anodin d'utiliser son smartphone pour consulter un site web, gérer ses mails, planifier ses rendez-vous etc... Que ce soit dans le cadre personnel comme professionnel. L'usage du smartphone dans le cadre professionnel est devenu la norme et ce phénomène s'est vu amplifié au cours de ces dernières années. Cette pratique est appelée BYOD (Bring Your Own Device) et permet au plus grand nombre d'être petit à petit séduis par la formation via un appareil mobile.
 
Les managers se facilitent également beaucoup la vie grâce au mobile learning. Chez Sanofi, entreprise transnationale française dans le secteur de la santé, ils ont opté pour une solution m-learning afin de former leurs managers. Avoir un guide facilement accessible partout où on va est l'outil parfait pour un manager qui a la responsabilité de nombreuses personnes au sein d'une ou plusieurs équipe(s).
 
Que ce soit dans le cadre scolaire ou professionnel, le m-learning est l'outil parfait pour tout type de profil à travers le monde. Il offre la possibilité de suivre des cours personnalisés, une éducation ouverte, un apprentissage hors ligne et ne présente aucun obstacle linguistique. L'éducation par le numérique est un véritable levier qui encourage une tendance indépendante à apprendre parmi les jeunes (et les moins jeunes) d'aujourd'hui tout en les engageant dans le vaste océan de connaissances mis à leur disposition.
 

Le mobile learning : cas d'usage en entreprise

 

Formation des nouveaux arrivants

L’arrivée d’un nouveau salarié au sein de votre entreprise est un événement crucial : Ne lésinez pas sur les moyens et ne laissez rien au hasard. Chouchouter votre nouveau collègue vous permettra de garder cette perle rare !
 
Car oui, des études prouvent qu’un salarié sur cinq en France quitte son entreprise au bout de seulement trois mois et que 4 % décident même de quitter leur travail dès le 1er jour à cause d’une mauvaise intégration ! Voilà l'importance de l'onboarding au sein de votre entreprise.
Un programme d'intégration raté coûte cher, donc les cartes sont entre vos mains pour faire en sorte que vos nouveaux collaborateurs soient captivés. Mais comment faire en sorte qu'un nouveau salarié soit rapidement opérationnel et productif ? En intégrant un outil digital ! Ce qui va permettre d’optimiser le processus d’onboarding en proposant des contenus plus interactifs qu’un simple document à lire. De plus, il permet de commencer le processus avant l’arrivé du nouveau collaborateur en lui diffusant des contenus plus ludiques. Vous pourrez par exemple proposer un petit jeu permettant de présenter ses nouveaux collègues plutôt que de lui donner un organigramme classique.
 
 
cta-livre-blanc-onboarding
 
 
Areas, n°1 de la restauration de voyage en France est un exemple concret d'onboarding digital réussi. Avec 842 points de vente en France et plus de 437 000 clients servis chaque jour, Areas s’est vu confronté à devoir onboarder plus de 400 personnes...
 
Directement sur le terrain lors du Paris Motor Show (anciennement salon de l’automobile) ! Grâce à la solution mobile learning de Beedeez, les formateurs ont alors pu diffuser des modules de connaissances sur les smartphones de tous les nouveaux arrivants pour les former dans un laps de temps très très court ! La formation se devait d'être complète car les apprenants étaient pour la totalité extérieurs à l’entreprise : prise de poste, relation clientèle, normes de sécurité et d’hygiène, etc.
 
Le côté ludique de la solution a permis d’impliquer les apprenants et de les garder actifs, permettant ainsi de faciliter l’ancrage mémoriel des connaissances acquises. Formés directement sur le terrain (et les petits oublis étant possibles), le contenu court (micro learning) était indispensable : il permet un accès direct à l’information rapidement ! Un programme d’onboarding digital ludique et interactif qui a fait ses preuves... et qui ne s’est pas arrêté là puisqu’Areas a depuis étendu l’utilisation à l’ensemble de ses collaborateurs !
 
Couplé au mobile learning, l'apprentissage collaboratif a aussi ses avantage et les stratégies pour engager vos apprenants sont nombreuses. Parmi-elles, nous pouvons noter des idées innovantes comme la mise en place de QR codes. Déjà bien ancrés dans le paysage quotidien, ce nouveau type de code barre est présent pratiquement partout ! Ce code barre qui se scanne à l'aide de son smartphone permet d'encoder des données et renvoi généralement vers une page internet. On l'utilise plus communément dans un but promotionnel (visite de boutique en ligne, partage de profil sur les réseaux sociaux...), mais les possibilités sont immenses ! Pour illustrer une des possibilités originales de l'utilisation des QR codes, nous pouvons noter l'idée de Leroy Merlin qui a positionné de nombreux codes à des endroits stratégiques de l'entreprise afin de pousser chaque collaborateur de jouer le jeu façon "chasse au trésor" afin de dénicher toutes les connaissances intéressantes auxquelles ils peuvent accéder facilement. L'idée parfaite pour pousser vos nouveaux arrivants à faire connaissance avec leurs collègues.

 

Formation du personnel de terrain

Pour le personnel de terrain, le plus important est de maitriser des gestes métier précis. Que ce soit dans la restauration, le bâtiment, la coiffure... Chaque poste demande une précision dans les gestes et attitudes à tenir au quotidien. Toujours en mouvement, il est impossible pour ces employés de se retrouver sur un poste fixe afin de suivre une formation.
 
Avec une solution mobile learning qui propose des outils comme les Tips de Beedeez, de grandes possibilités s'ouvrent à eux. En ayant accès à de courtes vidéos explicatives sur un geste ou une technique particulière, les apprenants ont accès à ces précieuses informations à n'importe quel moment. Ils peuvent ainsi partager leurs compétences entre eux et encourager la perpétuité de leurs connaissances.
 
Ainsi, ce ne sont pas les apprenants qui s'adaptent à leur outil d'apprentissage mais leur outil d'apprentissage qui s'adapte à eux. Utilisable au gré de leurs besoins, il est désormais extrêmement simple de communiquer simultanément un savoir faire à toute une équipe.

 

Formation des forces de vente

Infographie-force-de-vente-Mobile-Learning
 
L'apprentissage nomade séduit en particulier les forces de ventes et les travailleurs qui sont amenés à se déplacer souvent et/ou qui manquent cruellement de temps pour une formation présentielle efficace. Ces learners particulièrement difficiles à former ont accès à une source d'information et de formation dans leur poche à chaque instant, peu importe leur position durant la journée. Le cas le plus flagrant dont l'utilité du mobile learning en devient presque indispensable, c'est le retail.
 
Les métiers de la vente ont un rythme très intense, toujours en mouvement, il leur est presque impossible d'être assigné à un endroit assez de temps pour travailler les connaissances à avoir pour une vente efficace.
 
Souvent formés sur le tas, répondre aux exigences des clients est parfois difficile pour les novices et nouveaux arrivants de l'entreprise. Le taux de turn-over dans ce secteur est très fort. C'est pas moins de 51% des entreprises dans la vente qui en sont touchées. Offrir une formation professionnelle modulable qui s'adapte au rythme de chacun permet un gain de temps non négligeable sur la formation et surtout sur la montée en compétences de ses forces de vente. L'apprentissage mobile est un outil fabuleux pour accéder à une information sans aucun stress et avec professionnalisme.
 
cta-temoignage-force-de-vente
 

Le mobile learning au service de toutes les générations

Pink Brushstroke Fashion Influencer Youtube Thumbnail Set-min
 
A l'air du digital, nombreux sont ceux à garder l'image des start-up composés de jeunes très connectés. Mais qu'en est-il des entreprises dans lesquelles toutes les générations se retrouvent à collaborer ensembles au quotidien ?
 
Chaque génération a sa façon de voir les choses et va avoir une approche différente de son travail en entreprise. Les outils digitaux mis à leur disposition permettent de développer une cohésion intergénérationnelle, alors soyons à l'écoute des demandes et besoins de chacun !

 

Les baby boomers

Enfants des années 1946 à 1964, ce sont aujourd'hui les doyens des entreprises. Nés après la seconde guerre mondiale, ils ont grandi avec de nombreux choix de vie différents avec des possibilités d'emploi exceptionnelles ! Leur vie est fortement centrée sur le travail et la valorisation sociale liée à la carrière. Ils sont donc très respectueux de l'autorité et de la hiérarchie.
 
Pour eux, l'idée du job qu'on garde toute sa vie est une normalité, voir un besoin pour leur bien-être : la stabilité les rassurent. Ils n'auront donc aucun problème à acquiescer les demandes d'un supérieur et à ne demander aucune reconnaissance en retour.
 
Proposer une solution mobile learning aux baby boomers est un excellent moyen pour les motiver à s'intégrer à une formation au sein de l'entreprise. Leur proposer un outil mobile learning, c'est leur donner une attention inattendue qu'ils sauront apprécier. Grâce au peer learning, l'aspect social n'en sera que renforcé ! Ainsi, ils auront plus de facilité à s'intégrer et à comprendre les générations qui les succèdent.

 

La génération X

Génération née entre 1965 et 1979, elle a vécu très difficilement son parcours professionnel. Les emplois étant peu stables et mal rémunérés, les X ont dû faire preuve d'adaptation !
 
Contrairement aux baby boomers, ils vont avoir besoin de reconnaissance dans leur travail. Ils aiment faire bouger les choses et relever des défis afin d'apprendre et se développer pour un meilleur épanouissement. Leur vie ne se résume pas au travail : ils se centrent plus sur leurs propres besoins.
 
La mise a disposition d'un outil mobile learning est donc une bonne stratégie pour captiver la génération X dans son apprentissage. En leur proposant des contenus courts qui n'empiètent pas sur leur vie personnelle, ils sont bien plus ouvert à l'idée de se former via une solution digitale. La partie gamifiante du mobile learning répond parfaitement aux exigences de cette génération. Des contenus ludiques qui permettent de s'auto-évaluer et d'observer sa progression de manière positive est un vrai plus.
 

 

La génération Y

Infographie-Mobile-Learning-et-Generation-Y
 
 
Le mobile learning s'adapte particulièrement aux millennials, ces jeunes nés entre les années 1980 et 2000 font parti intégrante de chaque entreprise aujourd'hui. Ayant grandi avec Internet et tous les outils digitaux, ils ont vu cet univers évoluer et on su s'y habituer naturellement ! En recherche constante d'informations, les Yers ont un grand besoin d'autonomie.
 
Ils aiment l'idée d'être toujours en mouvement : télétravail ou deskless, ne pas être rattaché à un bureau ne les dérangera pas plus que ça. Il est important de les garder captivés car ayant grandi dans une culture de zapping, il leur est facile de passer à autre chose ! Et oui, vous l'aurez compris, tout va beaucoup plus vite pour la génération Y, leur rapport au temps est bien différent des générations précédentes.
 
En 2025, plus de 75% de la vie active fera partie de la génération Y, alors en quoi pouvons-nous agir pour harmoniser cette collaboration ? Avec le mobile learning bien sûr ! C'est l'outil idéal pour motiver et fidéliser les millennials car il répond à leurs attentes et leur mode de fonctionnement.
 

 

La génération Z

Pour la génération Z, le mobile learning devient incontournable. Egalement appelée génération zapping, cette génération comprend les jeunes nés après 2000. Encore plus connectés que leurs aînés les millennials, ils sont pratiquement né avec un smartphone en main. Lucides, curieux et informés, les Z sont exigeants !
 
C'est une génération qui vit à 100 à l'heure : les Z sont très instantanés. C'est également pour cette raison que prendre soin d'eux est primordial pour garder une bonne relation. Ils n'ont aucun problème à passer à autre chose si quelque chose ne leur plait pas ou qu'ils ne se sentent pas assez épanouis. Ils souhaitent avant tout être qui ils veulent et ne se soucient pas de ce que les autres vont en penser.
 
La génération Z est en permanence en interaction avec son environnement, ce qui est pour eux la clé de la réussite dans le monde professionnel. Très impliqués au sein de leurs réseaux, ils pensent collectif avant tout ! Ils sont très portés sur une optique d'auto-apprentissage : chercher des solutions, des informations et des savoirs faire par eux-même est dans leur nature.
Leur quotidien est agrémenté de vidéos explicatives, tutos, documentaires... Ils sont moins réticents que les générations précédentes à l'idée de rechercher eux-même les réponses à leurs questions. Le côté peer learning qu'offre le mobile learning aux apprenants leur permet de partager tout ce savoir qu'ils ont accumulé durant leurs recherches personnelles. L'esprit de partage de connaissances est d'autant plus renforcé via une génération qui constamment à la conquête d'apprentissage.
 

Neuf astuces pour créer une formation mobile learning efficace

Mettre en place son outil mobile learning est simple, mais quel est la recette d'un contenu mobile learning efficace ? Il n'y a pas vraiment de solution miracle, il faut surtout rester à l'écoute du format "micro learning" car le but est de produire un contenu court et efficace ! Pour se faire voici quelques indications utiles :

 

Choisissez un format court

Un format micro-learning idéal est de 30 secondes à 5 minutes. Le mobile learning n'est cependant pas réservé au format micro-learning ! Il est tout à fait possible de produire un contenu qui compte une dizaine de minutes d'apprentissage tout en restant efficace. Concentrez-vous sur les informations essentielles. Pensez aux mots clés que vous voulez faire retenir à vos apprenants. Si le sujet que vous traitez se doit d'être long car il nécessite de nombreuses explications, choisissez de le découper en plusieurs contenu, par thématique par exemple.

 

Choisissez des visuels attrayants

Tout comme un PowerPoint, vos visuels doivent être parlant et simples ! Evitez de surcharger en information et essayez d'innover pour captiver un maximum vos apprenants. Prenez le temps de faire vos propres visuels pour obtenir plus d'impact et les rendre reconnaissables. Pour les érudits du montage, vous pouvez vous servir de la suite Adobe. Mais il existe des logiciels en ligne tels que Canva qui vous permettrons de produire vos propres montages de façon plus simple et rapide. N'hésitez pas à susciter l'émotion avec des icônes qui correspondent aux notions que vous souhaitez transmettre. En utilisant Flaticon, vous trouverez une infinité d'icônes et la majorité du contenu proposé est gratuit et libre de droit ! Toutefois, si vous manquez de temps, vous pouvez utiliser des banques d'images libres de droit comme Unsplash.

 

Variez votre contenu

L'apprentissage nomade offre aussi la possibilité de proposer des formats bien différents et très variés, servez-vous en ! Offrez la possibilité à vos apprenants de découvrir une notion sous différentes formes comme la vidéo, une liste d'informations, un texte, un son, une infographie... Illustrez votre contenu avec une vidéo YouTube d'un extrait de conférence que vous avez trouvé pertinent. Sélectionnez un GIF humoristique pour détendre l'atmosphère sur un sujet difficile. Expliquez un processus à l'aide d'une infographie colorée. A vous d'innover et de vous adapter en fonction des besoins de la formation !
 

Avec le Story Learning par exemple, votre apprenant reste actif car c’est lui qui impose son rythme de lecture grâce au mode “slide-show”. Pour Benoît Terrasse “La BD sur Beedeez permet d’offrir des expériences aussi immersives que la vidéo si on sait bien en exploiter les spécificités”. Ce type de contenu est donc parfaitement en phase avec les fondamentaux du mobile learning : c’est dans ce sens que Beedeez s’associe avec Agence 9-Une bulle en plus afin de vous offrir ce nouveau format de capsule ! 

 

Utilisez le storytelling

Le format mobile learning est parfait pour utiliser le storytelling ! Construisez vos notions de façon à raconter une histoire. Donnez une suite logique à l'enchaînement de chaque point que vous traitez pour donner une dimension encore plus attrayante à votre sujet. Le fait de découper en plusieurs notions votre contenu est parfait pour le storytelling. Introduisez votre sujet en racontant son histoire, présentez-le en commençant par les bases et continuez par petit morceau.

 

Mettez en valeur les informations importantes

En particulier lorsque vous avez une fiche avec du texte, n'hésitez pas à mettre en gras les mots clé ou les informations que vous souhaitez mettre en avant ! Mais il est possible de trouver des astuces pour mettre en avant une information en image par exemple. Tout est une question de choix des couleurs, d'agencement des éléments et de typographie. N'hésitez pas à faire des listes pour énumérer les points importants dont vous parlez sur une fiche textuelle. Aérez vos textes en sautant des lignes !

 

Vulgarisez votre contenu

La vulgarisation est la façon la plus simple et efficace pour retenir un contenu qui peut parfois être très chargé en informations. Tout comme EDF, vous pouvez opter pour une adaptation de votre contenu déjà existant (PDF, PowerPoint, fiche technique...) en un format plus court afin de rendre les informations moins difficiles à digérer. EDF a utilisé Beedeez pour vulgariser son contenu déjà disponible en PDF en le transposant sur diverses capsules de connaissances. Ainsi, en découpant leurs sujets en plusieurs notions, leurs collaborateurs ont plus de facilité à comprendre les informations données. Ils ont également mis en place la vulgarisation de leur stratégie d'entreprise à destination de l'ensemble des collaborateurs de leur entité RH. Désormais, ce sont 3 entités de chez EDF qui utilisent Beedeez.

 

Encouragez le social learning

Le social learning est un point fort de l'apprentissage mobile donc utilisez-le ! Vos apprenants ont la possibilité de partager leurs connaissances entre eux et ainsi, de renforcer les relations sociales au sein de leur équipe. L'accès au forum sur leur solution mobile learning permet de faire un premier pas vers ses collaborateurs, dans une optique d'aide et de collaboration.
 
Mais il est tout aussi intéressant de laisser parler l'esprit de gamification de chacun, comme l'a fait Disney avec la fonctionnalité "Live" de Beedeez permettant d'animer les formations en présentiel et ainsi, de compléter les différentes étapes de blended learning ! En proposant au apprenants de participer à des quizz durant leur formation en présentiel, les apprenants sont actifs donc impliqués dans leur formation. En parallèle, le formateur obtient un retour direct sur la montée en compétence de ses apprenant. La participation de l'apprenant est la clé de leur engagement au cours d'une formation. Adaptez-vous en fonction de différentes astuces pour les faire participer !
 
 

 

Communiquez et accompagnez

La communication va être essentielle afin de vous aider dans le déploiement et la réussite de votre projet ! Votre communication va permettre de faire connaître votre projet de formation digitale auprès de votre cible. Vos collaborateurs attirés par cette solution seront alors ravis de découvrir et d’adopter cette dernière dans leur routine pour atteindre leurs objectifs ! Une communication bien pensée est donc essentielle. Pour bien communiquer, vous devez garder le même ton et le même esprit tout au long de votre communication. Ceux-ci doivent être adaptés au type de projet digital choisi.
 
Une application mobile learning comme Beedeez, par exemple, offre un côté ludique, utilisez donc un ton léger, avec pourquoi pas une touche d’humour ! Communiquer, c'est aussi accompagner ses collaborateurs dans cette fabuleuse aventure de formation. Chez Beedeez, l'accompagnement est un point important faisant parti intégrante de la formation professionnelle. Pour vous aidez dans cet accompagnement, Beedeez propose la possibilité de déclencher des notifications personnalisées à vos apprenants dans la partie "animation" de l'outil auteur. Chaque utilisateur et responsable de formation doit comprendre tous les rouages de cet outil afin d'en devenir "expert" !
 
cta-livre-blanc-communication
 

 

Cinq tendances du mobile learning

La démocratisation d'Internet a permis la naissance de nombreuses innovations, et l’avènement de l’intelligence artificielle ne cesse de faire évoluer les pratiques digitales : les usages s’inversent et tendent vers une formation ultra personnalisée, parfaitement adaptée à chacun. Voici 5 tendances à prévoir dans le mobile learning pour 2020.

 

La réalité virtuelle

Cette technologie permet de nous plonger dans un univers totalement virtuel ou réel à l'aide d'un casque.
 
Aujourd'hui, l'expérience est communément visuelle, auditive et, dans certains cas, haptique (certains casques offrent la possibilité de produire un retour d'effet). Mais il est désormais possible de s'équiper de gants ou vêtements spécialisés pour ressentir des sensations liées au touché ou le ressenti d'impacts par exemple.
 
Certaines entreprises utilisent la réalité virtuelle au sein de leur formation, comme c'est le cas de Enedis. En utilisant des modules VR qu'ils ont intégrés à la solution mobile learning de Beedeez, Enedis s'est ouvert à de plus grandes possibilités dans leur formation. Avec cette évolution fulgurante de cette technologie, où en serons-nous demain ?

 

La réalité augmentée

Souvent confondue avec la réalité virtuelle, la réalité augmentée est une technologie fascinante qui commence à prendre ses marques de manière efficace. Mais en quoi consiste-t-elle ? C'est tout simplement une interface virtuelle (en 2D ou en 3D) qui vient apporter des informations complémentaires à la réalité. Ainsi, lorsque vous filmez le monde réel à l'aide de votre smartphone ou tablette par exemple, vient s'ajouter virtuellement des animations, du texte, des objets, du son ou autre, sur votre appareil.
 
En intégrant un module de réalité augmentée à sa solution mobile learning, l'apprentissage prend une toute nouvelle dimension ! Grâce à cette technologie, il vous est désormais possible de visualiser les étapes à suivre en temps réel pour effectuer une tâche manuelle au sein de votre entreprise par exemple. Il vous suffira de positionner votre téléphone vers un élément pour débloquer des quizz et des informations supplémentaires sur celui-ci.

 

Le peer learning

Le peer learning est un mode d'apprentissage qui consiste à faire interagir les apprenants entre eux pour qu'ils puissent partager leurs connaissances et leur savoir-faire. Ce principe de travail collaboratif est, en principe, accompagné d'outils digitaux pour faciliter l'échange entre pairs.
 
Le peer learning a pour objectif de repousser les limites de l'apprentissage classique en permettant à l'apprenant d'être aussi acteur de sa formation. Fini le raisonnement "professeur/élève" où chacun a son rôle à tenir et à respecter.
 
Le principe du peer learning est laisser chaque apprenant passer du statut de passif à celui d'actif afin de les faire évoluer dans un environnement coopératif où ils sont tous égaux. Ainsi, chacun est libre d'ajouter sa pierre à l'édifice. L'apprentissage collaboratif, c'est aussi partager ses doutes avec son équipe afin de trouver des réponses en collectif. L'évaluation de l'apprentissage se fait par le biais des commentaires que chaque acteur de la formation pourra apporter et donner.
D'un point de vue pédagogique, la motivation augmente lorsque les apprenants passent un bon moment, ce qui permet de les impliquer d'avantage dans leur apprentissage. Adopter une formation peer learning est un excellent levier pour renforcer les liens entre équipe et favorise la curiosité des apprenants.
 
13-min

 

L'adaptative learning

Grande tendance actuelle en terme de formation professionnelle, l'adaptative learning a pour principe de s'adapter aux apprenants ! Ce type de formation consiste à offrir une formation personnalisée en fonction du profil des apprenants. Avec l'apparition du machine learning et de l'intelligence artificielle, le digital s'est adapté à ses utilisateurs. Les machines sont désormais capable d'apprendre de ses utilisateurs et de leur proposer des données qui lui correspondent.

 

Le blended learning

Pink Brushstroke Fashion Influencer Youtube Thumbnail Set copie 2-min

 
Une formation eLearning combinée avec une formation en présentiel, c'est la recette du blended learning. Avec la possibilité d'accéder à son contenu d'apprentissage en dehors de la formation en présentiel, l'apprenant est plongé dans un apprentissage qui favorise l'interactivité et le rend plus impliqué et motivé dans ce qu'il entreprend.
 
L'avantage du Blended Learning est que chacun adapte sa formation comme bon lui semble. Une formation mixte peut être plus orientée mobile learning ou présentielle en fonction des besoins. La partie mobile learning permet d'effectuer des modules de validation de connaissance auprès des apprenants afin de s'assurer de la bonne compréhension des notions abordées.
Chez Beedeez par exemple, avant une formation en présentiel, une capsule de connaissance sur le sujet de la formation est envoyée aux clients. En envoyant ce contenu en avance, nous pouvons nous aider de la fonctionnalité "statistique" afin d'en analyser les résultats le jour de la formation. Durant la formation, la fonction "Live" permet de revenir sur certaines notions qui n'ont pas été comprises par les apprenants. Après la formation, des notifications sont envoyées aux apprenants pour renforcer l'ancrage mémoriel des notions évoquées.
 
cta-opinion-paper-ml-blended
 
 

Que nous réserve le futur du mobile learning ?

France_in_XXI_Century._School-min
 
Jean Marc Cote et Villemard, illustrateurs du début du XXe siècle, voyaient le futur d'un oeil très particulier. Jusqu'aux années 80, nous imaginions des voitures volantes, des maisons dans l'espace et des professeurs robots. Finalement, nous ne sommes pas si loin de ce que certains visionnaires, comme Isaac Asimov, avaient prédit l'éducation de demain. Retrouvez l'interview d'Isaac Asimov sur le futur de l'informatique et de l'éducation en 1988 en cliquant ici.
Depuis le début du siècle, nous avons pu observer la naissance et le développement de nombreuses innovations.
 
La façon de voir l'éducation change doucement mais sûrement. Une prise de conscience avance quant à l'importance de l'impact positif que ces dispositifs peuvent avoir s'ils sont utilisés à bon escient. Nous entrons dans une ère où les nouvelles informations sont générées de plus en plus rapidement et où il faut également moins de temps pour que ces informations perdent de la valeur. Nous vivons à un rythme beaucoup plus rapide que le siècle dernier pourtant si proche.
Dans les années 60, un diplôme d'ingénieur, par exemple, était obsolète au bout de 10 ans. De nos jours, un diplôme pourrait mettre seulement 5 ans à devenir totalement dénué de pertinence suite aux changements constants des innovations dans la majorité des secteurs actuels.
Au cours de ces 100 dernières années, le nombre d'années passées sur le banc de l'école a plus que doublé. Dans de nombreux pays, il est tout à fait normal d'étudier pendant 20 ans avant de rejoindre le monde du travail. Dans un monde qui évolue si vite, la digitalisation de la formation paraît être la solution la plus efficace pour éviter à chaque individu de ne pas se laisser dépasser par tout ces changements en évolution constante.

 

3 moteurs de changement qui auront un impact sur l'apprentissage au cours des prochaines décennies

  • L'automatisation des choix - les algorithmes et les intelligences artificielles automatisent de plus en plus d'aspects de nos vies. Par ce fait, nous apprenons désormais différemment des générations passées. Chaque jour, nous sommes submergés de nouvelles informations proposées naturellement par des algorithmes et autre intelligences artificielles sur les réseaux sociaux, nos mails... Les informations viennent naturellement à nous et sont faciles d'accès.
  • L'accélération de l'esprit Humain - ayant accès à des idées et de nombreux outils qui remodèlent petit à petit nos cerveaux (de manière intentionnelle ou non), l'esprit Humain évolue à vitesse grand V. Nous vivons a un rythme beaucoup plus effréné qu'au siècle dernier. Nous nous sommes habitués petit à petit à avoir une grande facilité à obtenir certaines choses. Que ce soit retrouver le titre d'un film, commander un livre, se faire livrer à manger, communiquer avec quelqu'un à l'autre bout du monde... Tout est possible. Aujourd'hui, répondre à une demande est extrêmement rapide et nous le faisons instinctivement. De part cette évolution, notre manière de raisonner a beaucoup changé. Les nouvelles générations réfléchissent, raisonnent et appliquent bien plus vite qu'avant. Notre mobile est devenu plus qu'un outil extrêmement utile. Il est pratiquement un outil indissociable de nous-même.
  • La montée en puissance des mouvements civiques - que ce soit des organisations ou des citoyens engagés, ils sont de plus en plus nombreux à être en recherche d'un rééquilibrage de l'accès au savoir. De plus en plus d'ONG à travers le monde oeuvrent pour que les conditions d'apprentissage soient meilleures dans les pays sous-développés et en développement.

Aujourd'hui, le mobile learning est devenu une véritable tendance sur le marché de la formation et est en passe de détrôner voire remplacer le e-learning.
Nous sommes en route vers un apprentissage personnalisé ! Lorsqu'on pense au mot "apprentissage", nous avons l'image d'un enseignant dans un salle de classe avec les bureaux en ligne et un tableau noir. Et si cela changeait ? La classe type de demain sera accompagnée d'outils digitaux pour épauler le professeur/formateur, et les apprenants auront une liberté d'autant plus élargie. Par le biais du peer learning, l'aspect social deviendra de plus en plus présent dans la formation. L'entraide et la communication sera le pilier d'un bon apprentissage dans les classes de demain.
 
96% des décideurs RH estiment que le digital learning tend à se développer de façon fulgurante ces prochaines années selon une étude de la start-up Unow. Le marché du smartphone étant en plein essor, il correspond parfaitement au comportement des nouvelles générations. Petit à petit, nous passeront de moins en moins de temps derrière un ordinateur sur une plateforme de e-learning. Pour le reste, seul l'avenir nous le dira !
 
cta-livre-blanc-pedagogie-mobile-learning