RECEVOIR UNE DEMO
SE CONNECTER

Solution Mobile Learning

L'expérience Mobile Learning pour transformer la manière d'apprendre dans votre entreprise 

En savoir plus →

Collaborative Back-office

Back-office ultra intuitif pour une transmission de connaissance instantanée

En savoir plus →

mobility-menu-product
Menu
RECEVOIR UNE DEMO
SE CONNECTER

Tout sur les communautés d'apprentissage

22/12/20 17:49

Afin d’optimiser la production au sein d’une entreprise, les managers n’hésitent pas à mettre en place un système de formation pour accroître les connaissances de leurs employés. Initiative qui peut prendre de nombreuses formes, et notamment celle de la communauté d’apprentissage. En quoi consiste ce concept ? Quel est le type de stratégie adoptée ? Quelles sont ses conditions de réussite ? Comment éviter la confusion avec un autre genre de communauté, les hippies, par exemple  (si on aime les seventies) ? Vous avez les questions, nous avons les réponses.

 

Qu’est-ce qu'une communauté d’apprentissage ?

La communauté d’apprentissage figure parmi les différents modes de fonctionnement adoptés par les écoles ou les établissements de formation. Le principe de cette méthode est d'encourager les apprenants à s’investir pleinement dans le but d’améliorer leurs résultats. En effet, chaque personne contribue aux activités organisées collectivement et développe ses réflexions sur un sujet donné pour augmenter ses connaissances. L’échange d’opinions et de savoirs est à la base de ce mode de fonctionnement. De ce fait, le principal objectif de cette forme d’apprentissage consiste à faire évoluer les connaissances de la collectivité tout en optimisant les connaissances individuelles. On peut parler d'une forme de social learning

Par rapport à la communauté de hippies, si vous ne voulez pas confondre, l'astuce, c'est de bien regarder vers le sol. Si vous voyez beaucoup de bas de pantalon pattes d'èph', c'est un indice. Attention, hein, ce n'est pas une preuve formelle : ces saletés n'arrêtent pas de revenir à la mode.

Et donc, il est indispensable que les participants et tous les intervenants partagent la même vision et les valeurs communes de l’entreprise à laquelle ils appartiennent. Elle doit également être constituée d’un groupe d’apprenants et d’un ou deux éducateurs au moins qui s’influencent mutuellement à travers des interactions sociales. Tout ceci afin que la communauté d’apprentissage soit efficace. Si vous remarquez au contraire une forte inefficacité de ce côté, soit vous devez vous en ouvrir à votre manager responsable des formations, soit vous vous êtes trompé de communauté et là il faut partir. Ou pas, selon ce que vous voulez apprendre (mais ça risque de ne pas vous aider d'un point de vue professionnel). 

 

Comment se présente la communauté d’apprentissage ?

Comme énoncé auparavant, la communauté d’apprentissage rassemble des apprenants et des éducateurs dans des petits groupes et dont l’encadrement doit respecter l’autonomie professionnelle de chaque intervenant. Si vous vous trouvez dans un grand groupe, méfiez-vous : c'est sans doute un rassemblement qui n'a rien à voir. Comme par exemple la fête de l'Huma. Il y a volonté d'apprentissage de la part de certains intervenants mais la plupart des gens viennent pour traîner en mangeant des merguez (lesquelles n'ont rien de très instructif). 

La création de la communauté est souvent à l’initiative d’un enseignant, d’un formateur ou d’un responsable formation. Ce système innovant est constitué de plusieurs autres méthodes pédagogiques à appliquer en entreprise. Sa planification et sa mise en place s’étendent sur plusieurs mois, voire des années. Cette période varie en fonction du niveau d’expertise des apprenants, de leurs acquis antérieurs, de la compétence des intervenants rattachés à la communauté ou des outils d’apprentissage disponibles. Pour plus de rapidité, on peut par exemple se tourner vers le microlearning.

Dans une communauté d’apprentissage, les réunions peuvent se dérouler de différentes manières. À titre d’exemple, si on opte plutôt pour l'e-learning, elles se déroulent de façon virtuelle. En effet, les échanges ou les rencontres s’effectuent dans un espace virtuel. Vous pouvez y être rassuré : les communautés hippies s'occupent relativement peu d'informatique. C'est même souvent un principe, la déconnexion, tout ça. 

La communauté d’apprentissage se porte essentiellement sur le développement de l’esprit de collaboration entre les intervenants, les échanges sur la méthode éducative et le soutien mutuel. Les activités adoptées sont sélectionnées en fonction de la vision et des valeurs communes du groupe. Toutefois, elles doivent correspondre aux besoins individuels et collectifs de la structure.

La pratique est principalement la méthode adoptée pour l’intégration et l’acquisition de nouvelles connaissances. Ainsi, l’évaluation des performances des apprenants peut être réalisée à travers des jeux de rôle ou des démonstrations en tout genre. Attention : les rôlistes (ou adeptes de jeux de rôle) forment également une sorte de communauté. N'hésitez pas à fouiller leurs poches : si vous trouvez une paire de dés, c'est louche. 

 

Quels types de connaissances peut-on acquérir au sein d’une communauté d’apprentissage ?

Il est tout à fait possible de maîtriser toutes sortes de connaissances  en intégrant une communauté d’apprentissage. À titre d’exemple, la connaissance de soi figure parmi les connaissances que l’on peut acquérir en adoptant ce mode d’apprentissage. Les formations peuvent également se porter sur la connaissance des objets, notamment l’histoire de la musique ou le principe de fonctionnement électronique. La communauté d’apprentissage peut être appliquée pour chaque discipline académique ou compétence professionnelle. La nature et le sujet des apprentissages possibles sont multiples. On peut donc même monter une communauté d'apprentissage pour s'échanger des méthodes sur la manière de repérer les fausses communautés d'apprentissage, mais là, on le reconnaît, ça devient compliqué.

Dans la majorité des communautés d’apprentissage authentiques, la méthode de formation est principalement orientée vers l’apprentissage actif, l’apprentissage collaboratif, la résolution de problèmes et la pensée critique. Dans certains cas, les capsules peuvent être menées comme un apprentissage coopératif, c’est-à-dire une forme d’enseignement basée sur les habiletés de coopération ou cognitives, ou un apprentissage par projets, c’est-à-dire une forme d’enseignement incitant les apprenants à concrétiser leurs connaissances par le biais de projets. Il ne faut pas oublier l'importance de la pensée critique : si vous vous retrouvez dans une communauté ou on vous propose de prouver votre engagement sous forme financière, c'est une secte. Fuyez : on n'y apprend rien sur rien et en plus, c'est cher.

 

Quels sont les avantages de la communauté d’apprentissage ?

Une communauté est souvent composée de plusieurs intervenants. La multiplicité et les connaissances variées apportées par ces participants figurent parmi les principaux avantages de cet apprentissage plutôt informel. En effet, au sein d’un même groupe, il est possible de retrouver un membre doté d’un niveau d’expertise plus élevé que les autres à qui l’on demande volontiers de partager des connaissances ou des expériences.

La création de liens affectifs entre les membres d’un même groupe est également un point fort à ne pas négliger en termes de communauté d’apprentissage. En effet, il leur est plus facile d’acquérir davantage de connaissances et d’assumer leurs responsabilités dans l’intérêt du groupe.

En revanche, si vous décidez d'apprendre le tricot en famille sous le leadership de Mamie... Non, attendez, si, ça forme peut-être une vraie communauté d'apprentissage. Le manuel ne précise pas. Zut.

 

La communauté d’apprentissage professionnelle permet aux apprenants d’enrichir aussi bien leurs connaissances techniques dans un domaine particulier, que de développer leurs habilités cognitives en général (c'est-à-dire la capacité à organiser des relations logiques, causales ou autres). Son principe de fonctionnement repose sur la répartition des intervenants en petits groupes, la pratique, le partage et l’autonomie. Ainsi, un apprenant acquiert des connaissances via l’expérience des autres membres et vice-versa. Et pour être sûr d'être dans la bonne communauté... Écoutez, fiez-vous à votre instinct. Et si on vous demande de trimballer un anneau, n'y allez pas.

Vous aimerez aussi

Ces articles sur le Social Learning

S’inscrire à la Newsletter