Après plus de 20 ans sur le marché de la formation professionnelle, l'autoformation est aujourd’hui l’un des thèmes fondamentaux des acteurs de la formation. L’autoformation devient aujourd’hui un pilier de l’e-learning, donc de l’apprentissage en ligne. Elle se caractérise par l’envie, la motivation et les moyens mis en place par un individu pour développer son propre spectre de compétences et de connaissances. L’autoformation est privilégiée lorsque l’apprenant est autodidacte, autonome et décidé. Ainsi, cette méthode de formation est directement liée à l’état d’esprit du collaborateur. 

 

Qu’est-ce que l’autoformation ?

L’autoformation est synonyme de formation pour soi-même, mais aussi pour soi-même. Être autodidacte et autonome est indispensable. L’apprenant se forme seul et à son rythme, il faut alors qu’il soit auto décidé.

 

Attention, l’autoformation n’est pas réalisable lorsque l’apprenant n’est pas motivé. Ce dispositif de formation est efficace que lorsque l’apprenant a un projet d’apprentissage bien défini et qu’il a envie de le réaliser. L’autoformation est très complète puisqu’elle permet d'accroître ses connaissances, mais également les savoir-faire et les savoir-être de manière autonome. Ce dispositif de formation se concentre sur un apprentissage presque entièrement en ligne, proposant une grande liberté des besoins et envies de l’apprenant. Les collaborateurs ont alors à leur service un grand panel de cours pour mener à bien leur développement.

 

Comment la mettre en place et la réussir ?

Pour mettre en place un dispositif d’autoformation, il faut avant tout s’assurer que l’équipe pédagogique va suivre l’apprenant tout au long de son parcours. De plus, l’environnement de l’apprenant doit être favorable à ce genre de formation. 

 

Petit rappel : la motivation est l'aspect le plus important pour réussir son autoformation. En bref, l’autoformation c’est se former à son rythme, en fonction de ses besoins et de ses objectifs pédagogiques tout en utilisant des ressources d’apprentissage définies et adaptées. 

 

L’autoformation nécessite d’être suivie par un formateur, qui aura ici davantage le rôle de tuteur et de facilitateur. De plus, l’apprenant doit avoir un programme et des objectifs définis en plus d’effectuer ses propres recherches pour étayer ses connaissances.

 

Les avantages de l’autoformation concernent l’entreprise et l’apprenant

L’apprenant se forme à son rythme

Les avantages de se former seul sont conséquents, notamment parce que l’apprenant décide des moments où il est le plus à même de se former. C’est donc à ces moments précis qu'il sera motivé et qu’il apprendra davantage. Les contenus de microlearning, c’est-à-dire les formats courts et ludiques sont souvent privilégiés lors de l’autoformation. L'apprenant est donc libre de faire ses propres choix et formats de formation en fonction de son emploi du temps, en fonction de son rythme d’apprentissage et de sa détermination à réaliser ses objectifs.

 

L’entreprise peut faire des économies

Lorsqu’en apprentissage professionnel les formations se déroulent en présentiel, un grand nombre de contraintes et de coûts apparaissent pour l’entreprise. En effet, l’organisation d’une formation, le temps consacré pour la mettre en place, de faire venir les intervenants et les apprenants représentent une dépense d'énergie, de temps et d’argent conséquente. 

 

L’autoformation permet alors de réduire drastiquement les coûts. Pour résumer, la dématérialisation de l’apprentissage est très rentable pour les entreprises de manière générale notamment parce qu’elles n’ont plus à couvrir les frais de transport et/ou de logements.

 

L’apprenant est flexible et s’autogère

L’apprenant est le grand gagnant de cette méthode d’apprentissage car il est totalement flexible lors de son parcours d'apprentissage. Il est le seul à déterminer le temps passé sur les formations. Il s’autogère. D’autant plus, qu’il n’a plus de contrainte géographique et temporelle.

Guide Ultime formation professionnelle