RECEVOIR UNE DEMO
SE CONNECTER

Solution Mobile Learning

L'expérience Mobile Learning pour transformer la manière d'apprendre dans votre entreprise 

En savoir plus →

Collaborative Back-office

Back-office ultra intuitif pour une transmission de connaissance instantanée

En savoir plus →

Social Learning Hub

User Generated Content, communautés apprenantes. Récupérez le savoir où il se trouve

En savoir plus →

mobility-menu-product
Menu
RECEVOIR UNE DEMO
SE CONNECTER
gamification principes et fonctionnement (1)

Gamification : principes et fonctionnement | Blog Beedeez

09/03/21 19:30

Il fut un temps où les notions d'apprentissage et de jeu étaient parfaitement opposées. C'est d'ailleurs encore le cas dans la tête de beaucoup de gens. Quel parent n'a jamais dit à son enfant "d'abord tu apprends tes leçons, ensuite tu peux aller jouer" ? Bon, soyons honnêtes : même si on va parler d'apprentissage par le jeu, on se place plutôt dans un cadre de formation professionnelle. On imagine difficilement un futur proche où les écoliers iraient à l'école en chantant et préféreraient leurs devoirs à leurs jouets. En revanche, des adultes qui s'amusent réellement tout en manquant en compétence, non seulement c'est vraisemblable mais on ne parle même pas du futur : on y est déjà ! 

 

La gamification, qu’est-ce que c’est ?

La gamification, ou ludification si on cherche un équivalent français, est un concept qui se popularise dans divers secteurs, notamment celui de l’enseignement-apprentissage. Elle est loin de se cantonner à l'apport de la réalité virtuelle au digital learning. Trouvant son origine dans le monde du marketing, la gamification désigne l’appropriation de différents éléments du game design dans un contexte autre que celui du jeu. En d’autres termes, cette tendance consiste à appliquer des mécanismes et des techniques ludo-éducatifs en salle de cours ou en entreprise afin de favoriser l’engagement du public, raison pour laquelle elle retient l’attention des professionnels de la formation.

Plébiscitée pour entretenir l’implication des apprenants ou des collaborateurs, la gamification continue de prendre de l’ampleur en France comme ailleurs. Aux États-Unis, par exemple, qu’il soit question d’environnement, de santé ou de politique, la plupart des domaines sont sur la même longueur d’onde quand il s’agit d’intégrer la logique des jeux dans diverses activités routinières. En effet, l’atteinte des objectifs s’accélère considérablement dès l’ajout d’une notion de plaisir ou d’un enjeu particulier.

Prenons une formation sur un logiciel un peu ennuyeux qu'énormément de salariés doivent maîtriser. (Non, pas Excel. Un autre. Ce n'est pas juste que ce soient toujours les mêmes qui prennent.) Si vous arrivez à rendre ça un peu fun, il y a plus de chances que vos collaborateurs la complètent.

 

Les principes de la gamification

Afin de comprendre la pertinence de la gamification, il est important de se référer à Karl Kapp, professeur en technologies d'apprentissage, qui explique que celle-ci peut être sous-catégorisée en gamification structurelle et gamification de contenu. La première est définie comme exploitant des mécanismes ludiques afin de booster l’interaction sans pour autant tomber dans le jeu. La barre de complétion indiquée sur les profils LinkedIn et les systèmes de points dans un MOOC en sont deux exemples. Quant à la gamification de contenu, elle se caractérise par la transformation du contenu en lui-même afin de le rendre plus attrayant, mais toujours sans le modifier complètement en jeu.

Non, vous ne pourrez pas faire croire à vos collaborateurs qu'ils jouent à Candy Crush tout en leur inculquant le fonctionnement du nouveau logiciel de comptabilité ; mais la gamification rendra vos formations un peu (beaucoup ?) plus sympas et digestes.

Quel que soit le secteur concerné par la gamification, l’objectif reste le même : accroître l'engagement des personnes impliquées en mettant en avant le côté ludique d’une tâche ou d’un comportement. La gamification a pour effet de décupler les penchants naturels de l’être humain pour l’apprentissage, le statut social ou la compétition en transformant une situation banale en quête ou en jeu. Il n'y a qu'à voir à quel point un simple quiz avec affichage en direct des résultats peut susciter l'engouement. 

Au-delà d’une meilleure implication, la gamification accroît également la fidélité des apprenants, des collaborateurs ou simplement des consommateurs. Ainsi, en reprenant les exemples ci-dessus, ces derniers voudront se reconnecter régulièrement à une plateforme en ligne afin de monter en niveau ou de recevoir des gratifications, pourquoi pas en achetant un service ou un produit. Voyez le phénomène très peu récent des cartes de fidélité : une boulangerie à 300m à droite de chez nous, une à 300m à gauche, mais on ira toujours à celle de droite parce qu'au bout de dix tampons, on gagne une brioche. Ou parce que le pain est meilleur, oui, d'accord. Mais vous voyez l'idée.

 

La gamification en pratique

Le domaine du marketing digital est certainement celui qui a le plus contribué à l’essor de la gamification, et ce, dès 2010, l’objectif étant de promouvoir un service ou un produit. Dans ce contexte, la gamification structurelle permet de fidéliser l’audience à travers des programmes d’engagement caractérisés par des leaderboards, des badges ou des advergames, ces fameux jeux de tir sur bannières.

En ce qui concerne la formation, elle s’approprie la gamification dans le but de stimuler l’apprenant afin de mieux retenir son intérêt pour un sujet donné. En s’appuyant sur les principes narratifs de la gamification (qui peut par exemple s'additionner au story learning), les formateurs ont la possibilité de proposer des activités qui laissent place à l’exploration, l’imagination et la découverte selon le niveau des apprenants. Pour ne mentionner que quelques exemples, les chasses au trésor ou les webquests leur permettent de s’amuser tout en engrangeant des connaissances.

La gamification a évidemment sa place en entreprise où elle permet d’améliorer l’organisation, la motivation et la productivité des collaborateurs. On trouve également des utilisations assez créatives du concept : à San Francisco, la municipalité a imaginé une loterie fondée sur les radars permettant aux bons conducteurs de rafler le montant des amendes des mauvais conducteurs, ce qui a permis de réduire le nombre d'infractions routières.

 

Les principes fondamentaux sur lesquels repose la gamification consistent à intégrer un enjeu ou un défi dans une activité pédagogique, économique ou communautaire invitant ainsi les participants à coopérer ou les mettant en compétition pour atteindre un but, ce dernier donnant lieu à une gratification personnelle, une forme de reconnaissance ou une récompense. Un peu comme les bons points que recevaient nos grands-parents à l'école, mais en beaucoup, beaucoup mieux !

S’inscrire à la Newsletter