Pourquoi adapter l’e-learning au mobile learning ? Clark Quinn, expert américain en stratégie des technologies d'apprentissage, définit le mobile learning ainsi : “Le mobile learning se situe à l'intersection de l'informatique mobile et de l’e-learning, il comprend des ressources accessibles à tout moment et en tout lieu, de solides capacités de recherche, des interactions riches, un soutien puissant pour un apprentissage efficace et une évaluation basée sur la performance”. Voici donc pas mal de raisons de sauter le pas et d’adapter ses formations e-learning en mobile learning. Voici les best practices pour le faire avec Beedeez ! 


Comment adapter une formation e-learning en mobile learning ?


Revoir le plan de la formation


Découper le contenu de formation


Mettre le paquet sur les visuels


Le multimédia est ROI


Cap sur linteractivité et l’adaptabilité


 

Revoir le plan de la formation

Avant de réutiliser le contenu e-learning pour l’adapter à Beedeez, il sera pertinent de réaliser un plan de formation adapté au mobile learning. En effet, passer de l’e-learning au mobile learning répond très probablement à des problématiques et des buts bien spécifiques. Le nouveau plan doit inclure les principaux objectifs et buts d'apprentissage.

Cette étape aidera notamment à réévaluer le matériel de cours existant mais aussi à prévoir les nouveaux modules à créer depuis l'outil auteur de Beedeez. Il faut pour cela se concentrer sur les éléments clés du contenu qui aideront à atteindre les objectifs d'apprentissage.

 

Quelles actions mettre en place ?

1 - Revoir le plan de formation en fonction des besoins liés au mobile learning

2 - Prévoir de créer potentiellement des nouveaux modules via Beedeez.

 

Découper le contenu de formation

Commençons par un poncif du mobile learning : le microlearning, dont il est indissociable. La particularité du microlearning étant d'éclater des concepts complexes en micromodules.  En effet, adapter l’e-learning au mobile learning implique de redécouper les contenus pour effectuer des séquences adaptées. Avec Beedeez, on parlera donc de découper les concepts en capsules, puis en notions, puis en fiches.

L’articulation des séquences d’apprentissage sur une solution de Mobile Learning comme Beedeez est aussi différente des chapitres de formation ou du découpage utilisé pour l'e-learning. Les modules de mobile learning doivent être courts, chaque concept à assimiler doit être simple, pertinent et engageant, surtout dans le cadre d’une utilisation sur mobile. Le découpage de la formation en micromodules doit tenir compte de la simplicité nécessaire pour assimiler les concepts. Toute information complémentaire ou superflue doit donc être éliminée ou suggérée à l’aide de liens par exemple. 

 

Quelles actions mettre en place ?

1 - Reprendre le contenu e-learning et le débarrasser de tout le contenu superflu

2 -  “Éclater” le contenu en modules de microlearning qui répondent à des objectifs simples

 

Mettre le paquet sur les visuels

Les apprenants aujourd’hui, dont une grande partie appartient à la génération Y et les suivantes,  s'attendent à ce que le matériel accessible sur les mobiles ait un impact visuel. Le visuel s’inscrit dans l’ADN du mobile learning, il est primordial de faire passer un maximum d’informations par ce moyen, mais attention, l’utilisation des visuels ne doit pas être arbitraire. Lorsque l’on adapte l’e-learning au mobile learning, chaque élément qui apparaît à l’écran a son importance et remplit un rôle. C'est pour cela que Beedeez a proposé une intégration avec Canva. Depuis l'outil auteur, les formateurs peuvent créer directement des visuels impactant sans même sortir de Beedeez.

Mais, faire du beau n’est pas suffisant, chaque visuel doit renforcer l'intention du contenu délivré. Le style visuel peut s’adapter au sujet de la formation, mais il sera toujours pertinent de conserver les couleurs de l’entreprise dans un souci de cohérence avec ma marque employeur ou celle de l’organisme de formation. 

 

Quelles actions mettre en place ?

1 - Remplacer le texte par des visuels au maximum lorsque cela est possible et pertinent

2 - Sélectionner des visuels qui remplissent un objectif et éliminer les visuels uniquement “décoratifs”

 

Le multimédia est ROI

Qui dit mobile learning, dit quantité minimale de texte. Adapter l’e-learning au mobile learning implique donc de transformer des portions de texte parfois un peu longues en contenu plus digeste et adapté au petit écran. C'est là qu'intervient la multitude de fiches contenu de Beedeez. En intégrant de l'audio, de la vidéo ou encore de GIF, quizz, etc. l'apprenant sera tout de suite plus stimuler.

En effet, le cerveau capte mieux le son et les visuels par opposition aux longues phases verbeuses et détaillées. Souvent, une vidéo de 30 secondes sera bien plus facilement assimilée qu’un texte qui sera peut-être abandonné dès la seconde phrase. 

 

Quelles actions mettre en place ?

1 - Intégrer des modules qui font appel au multimédia (vidéo, images, podcasts, etc) 

2 - Attention à penser les contenus, notamment vidéo, de manière à ce qu’ils soient consommés sans inconfort sur petit écran

 

Cap sur l'interactivité et l’adaptabilité

Au moment d’adapter l’e-learning au mobile learning, il est préférable d’optimiser le nombre d'interactions que l'apprenant devra effectuer par opposition aux longues séquences interactives dans un cours e-learning. Les apprenants en déplacement peuvent ne pas avoir le temps de participer à un long jeu ou à une simulation. Lors de l'incorporation d'éléments interactifs, vidéo et audio, il est essentiel de garder à l'esprit l'environnement d'apprentissage.

Par ailleurs, grâce à Beedeez, les contenus sont aussi accessibles sur toutes les plateformes et tous les appareils, pour que les apprenants puisse y accéder facilement. D'ailleurs, c'est notamment ce qui a plu au groupe L'Occitane qui a réussi à faciliter la transmission des connaissances entre ses collaborateurs grâce à Beedeez.

 

Quelles actions mettre en place ?

1 - Favoriser les interactions brèves aux longues séquences interactives

2 - Veiller à l’accessibilité et à la qualité du contenu quelle que soit la plateforme utilisée pour y accéder

Guide Ultime mobile learning