RECEVOIR UNE DEMO
SE CONNECTER

Solution Mobile Learning

L'expérience Mobile Learning pour transformer la manière d'apprendre dans votre entreprise 

En savoir plus →

Collaborative Back-office

Back-office ultra intuitif pour une transmission de connaissance instantanée

En savoir plus →

Social Learning Hub

User Generated Content, communautés apprenantes. Récupérez le savoir où il se trouve

En savoir plus →

mobility-menu-product
Menu
RECEVOIR UNE DEMO
SE CONNECTER
social learning outil collaboration (1)

Social learning : optimiser la collaboration en entreprise | Blog

11/02/21 13:38

Révolutionnant le monde de la formation d’entreprise, l’e-learning met à disposition des apprenants, professionnels ou non, des contenus pédagogiques accessibles via internet ou intranet. Le social learning est l’une des solutions d’e-learning existantes. De plus en plus en vogue, cette méthode d’apprentissage en ligne permet de partager des connaissances avec d’autres apprenants. Du fonctionnement de la machine à café à la manipulation d'un téléscope sous-marin à neutrinos en passant par le massage shiatsu, vos collaborateurs peuvent potentiellement tout apprendre les uns des autres. Bon, évidemment, en général ça tourne autour de leur métier, mais ils peuvent vous surprendre.

 

Le social learning, un apprentissage fondé sur l’entraide

Le social learning est défini comme une méthode d’apprentissage participative. Il offre la possibilité à tous les apprenants d’élargir leurs connaissances et de développer leurs compétences en interagissant avec d’autres collaborateurs. Ces derniers peuvent être des collègues de travail, d’autres apprenants, des formateurs, ou encore des tuteurs. Le programme de social learning repose sur la théorie d’apprentissage social mise au point par le psychologue Albert Bandura dans les années 1970. L’observation ainsi que l’imitation du comportement, des attitudes et des émotions des autres jouent un rôle important au cours de l’apprentissage. Tout au long de la formation, chaque membre qui compose le groupe fait à la fois office de formateur et d’apprenant. Chacun s’implique dans la recherche d’une solution à un problème donné tout en optimisant ses performances et en acquérant de nouvelles connaissances. De véritables communautés d'apprentissage, parfois constituées de collaborateurs d'entreprises différentes, peuvent ainsi se former. Attention toutefois au collaborateur (il y en a toujours un) qui a l'air de savoir tout sur tout. Dans 95% des cas, ça signifie qu'il n'y connaît rien à rien.

 

Le social learning, une technique intéressante pour votre stratégie de formation

Le social learning figure parmi les solutions d’apprentissage en ligne qui favorisent l’engagement et la motivation. Grâce à l’apprentissage collaboratif, l’apprenant est plus actif que lorsqu’il est seul face à son écran essayant d’assimiler les nouvelles informations qui lui sont communiquées. Contrairement à un apprenant passif, l’apprenant actif participe intensément au cours, ce qui lui permet d’enregistrer plus facilement les informations. Par conséquent, plus les apprenants interagissent entre eux, plus ils sont motivés et plus le risque d’abandon de la formation est moindre. Dans le cadre du social learning, les apprenants développent un certain sentiment d’appartenance au groupe. Grâce au partage de connaissances et d’informations, ils se sentent plus utiles et s’engagent volontiers pour améliorer la cohésion du groupe. Outre la facilité de mémorisation des informations, qui permet de contrer la courbe de l'oubli, le mode d’apprentissage collaboratif améliore la productivité des participants et le rendement des salariés. Du côté des entreprises, le social learning offre la possibilité d’obtenir un feedback rapide et structuré des collaborateurs et de recueillir un maximum de data tout en limitant les coûts. Le retour sur investissement des formations e-learning qui intègre le social learning est souvent très intéressant. Qui plus est, cela permet d'internaliser l'apprentissage de certaines compétences sensibles. Par exemple, "comment lancer une procédure d'attaque nucléaire" est une formation que peu de prestataires proposent. Voire aucun. En même temps, ce serait un peu suspect.

 

Social learning : quand les outils traditionnels se digitalisent

Dans le cadre du social learning, le formateur ou l’organisateur endosse le rôle de facilitateur et de médiateur du groupe. Il se charge de la synthèse et de l’interprétation des informations afin d’animer l’apprentissage. L’apprenant, quant à lui, participe à son propre apprentissage et contribue à celui des autres. Il peut également devenir correcteur en évaluant lui-même les prestations, les idées et les productions de ses pairs. Chacun constitue une communauté d’apprentissage efficace qu’il organise et anime à l’aide d’approches de co-développement professionnel. Dans le social learning, les outils d’apprentissage sont nombreux. Vous pouvez recourir aux chats, aux forums, aux outils de création de parcours de digital learning, aux vidéos conférences ou aux réseaux sociaux comme Facebook, LinkedIn ou Twitter. Pour optimiser et faciliter la communication au sein des groupes d’apprentissage, vous pouvez vous servir des différentes fonctionnalités populaires comme les réactions, les commentaires, les posts, la messagerie privée ou les groupes de discussion. Les outils de création de parcours de digital learning comme le LMS, le LCMS, les outils auteurs ou les outils de rapid learning offrent la possibilité de produire des programmes pédagogiques formels, parfaits pour initier les communautés au monde du e-learning. Les vidéos conférences, quant à elles, prennent la forme de réunions interactives pendant lesquelles l’organisateur et les apprenants peuvent interagir directement. D'ailleurs,  lors d'une vidéo-conférence, si vous ne coupez pas votre caméra, vous serez filmé tout du long. Même chose pour le micro : on vous entend. Alors attention au curage de nez ou aux conversations avec votre famille/moitié/coloc'/animal de compagnie. Vous risquez d'être enregistré, partagé et de devenir la risée d'Internet pendant au moins une semaine. 

 

Intégrer le social learning dans une entreprise

Le social learning est une alternative qui peut être adoptée pour optimiser le parcours de formation au sein d’une entreprise. En termes d’e-learning, des normes sont établies, notamment en ce qui concerne la communication. Il s’agit de la norme Sharable Content Object Reference Model ou SCORM et la norme Aviation Industry CBT Committee ou AICC. Ces réglementations permettent d’exploiter les contenus pédagogiques sur toutes les plateformes sur lesquelles ils sont soumises. Par ailleurs, avant de mettre en place un système de social learning au sein d’une entreprise, il convient de définir préalablement les cibles de la formation pour sélectionner les outils adaptés, les objectifs de la formation, la stratégie à adopter et les moyens utilisés. Il est également nécessaire d’informer, de mobiliser et d’encourager les potentiels apprenants à intégrer les communautés. Le recours à un community manager peut s’avérer avantageux. En plus des réseaux sociaux ou des outils auteurs mentionnés plus haut, vous pouvez également optimiser la formation via la gamification. Cette méthode consiste à participer à des jeux en groupe, notamment des quiz ou des battles à relever entre apprenants. Le microlearning, avec des vidéos de formation de moins de 5 min, peut également résoudre les contraintes de temps. 

 

Le social learning est une méthode efficace, innovante et motivante qui permet d’apprendre autrement. Ce mode d’apprentissage digital se fonde sur la formation de communautés d’apprenants dont le but est d’encourager le débat sur un sujet, le partage d’expérience et l’autocorrection via l’interaction entre pairs. Pratique, évolutif et facile à mettre en place, le social learning recourt à différentes plateformes numériques comme les réseaux sociaux, à la gamification ou aux réunions virtuelles par vidéo conférence. Pendant lesquelles il convient d'interdire les chats (réels, ceux avec des poils). Sinon, ils se mettent systématiquement là où ça vous embête le plus, devant l'écran. Et une conférence où un tiers des participants sont représentés par des museaux/pattes/fesses de chat, ça ne fait pas bien sérieux.

S’inscrire à la Newsletter