RECEVOIR UNE DEMO
SE CONNECTER

Solution Mobile Learning

L'expérience Mobile Learning pour transformer la manière d'apprendre dans votre entreprise 

En savoir plus →

Collaborative Back-office

Back-office ultra intuitif pour une transmission de connaissance instantanée

En savoir plus →

Social Learning Hub

User Generated Content, communautés apprenantes. Récupérez le savoir où il se trouve

En savoir plus →

mobility-menu-product

Catalogue

Stimulez le désir d’apprendre de vos apprenants grâce à notre catalogue de capsules uniques, complètes et variées, parfaitement adaptées à notre solution de Mobile Learning

En savoir plus →

Campagnes

Profitez d'un ensemble de capsules spécialement conçues pour une évolution progressive et rythmées pour une expérience d'apprentissage optimale.

En savoir plus →

Partenaires

Des partenariats avec des créateurs de contenus reconnus pour encore plus de choix

En savoir plus →

Illustration_sans_titre 8
Menu
RECEVOIR UNE DEMO
SE CONNECTER
Comment identifier les apprenants en difficulté

Comment identifier les apprenants en difficulté ? | Blog Beedeez

08/10/21 14:46

Tous les apprenants ne sont pas égaux face à la formation. Pour de nombreuses raisons, le processus peut être plus fastidieux pour certains que pour d’autres. Dès les débuts de la formation, il est important d’identifier les apprenants en difficulté pour rapidement adresser les éventuelles problématiques en cause, car ces apprenants sont les plus susceptibles d’abandonner un programme de formation en cours. Souvent les difficultés rencontrées sont synonymes de désengagement et absentéisme. En bref, identifier rapidement les apprenants en difficulté permet d’adapter les parcours de formation et de réengager rapidement le ou les apprenant(s) concerné(s). 


Comment identifier les apprenants en difficulté


De quelles difficultés parle-t-on ?


Identifier les potentielles sources de difficultés en amont


Plongez-vous dans les données dapprentissage


En présentiel et en social learning, faire preuve de vigilance


 

De quelles difficultés parle-t-on ?

Avant de se poser la question de “comment” identifier les apprenants en difficulté, il faut déjà savoir “quoi identifier”. Les difficultés rencontrées par les apprenants peuvent être multiples, se situer à des niveaux différents et à intensités différentes. Elles peuvent par exemple se situer à un niveau cognitif, lorsque l’apprenant ne parvient pas à comprendre une consigne, intégrer des concepts ou tout simplement suivre la formation. Les difficultés peuvent aussi être techniques, par exemple dans le cas où l'apprenant ne parvient pas à accéder au contenu de formation dans le cadre de l’e-learning

 

Ce qu’il faut retenir

Il existe deux grandes catégories de difficultés auxquelles peuvent faire face les apprenants :

1 - Des difficultés d’ordre cognitif

2 - Des difficultés d’ordre technique.

 

Étape 1 - Identifier les potentielles sources de difficultés en amont

Lorsque cela est possible, un quiz ou une évaluation en amont peut apporter de précieuses informations sur la communauté en passe de suivre une formation et identifier les possibles futurs apprenants en difficulté. Ce type d’évaluation, à mener par exemple à l’aide du mobile learning et de façon ludique pour lever la pression, peut permettre d'évaluer de potentielles lacunes ou obstacles chez les participants. En orientant les questions, il est aussi possible de connaître le contexte d'apprentissage de chaque apprenant et identifier de possibles problématiques à venir. Par exemple, dans les cas de l’e-learning, l’apprenant dispose-t-il du bon matériel pour suivre la formation ? Peut-il suivre la formation dans de bonnes conditions ? Dans le cas du présentiel, certains éléments peuvent-ils poser problème dans le parcours d'apprentissage, comme une question de temps de transport fatiguant ?  Des apprenants ont-ils des troubles de la concentration ? Le groupe de futurs apprenants comporte-t-il des profils atypiques, comme les personnes atteintes de troubles “DYS” (dyslexie, dysorthographie, dysphasie, dyscalculie, etc.) ? Attention néanmoins avec ce dernier point, dans un cadre d’entreprise, nombreuses sont les personnes considérées “profil atypique” qui refusent de donner cette information, par peur d’être pénalisées ou discriminées. 

 

Ce qu’il faut retenir

 1 - Un questionnaire en amont de la formation permet d’identifier dès avant son démarrage les potentiels apprenants en difficulté

2 - Ces difficultés peuvent être multiples, allant des troubles de la concentration ou profils atypiques à des freins techniques ou logistiques 

3 - Garder en tête que les personnes considérées “profil atypique” auront tendance à garder cette information pour eux afin d’éviter les pénalisations ou les discriminations.

 

Étape 2 - Plongez-vous dans les données d'apprentissage

Ah ce doux refrain sur les données… Dans le cadre de la formation en e-learning et blended learning, elle peut révéler des indices précieux lorsque l’on cherche à identifier les apprenants en difficulté. Se pencher sur les abandons de modules ou de parcours permet par exemple de questionner les apprenants sur les raisons de cet abandon. S’agit-il d’un manque de compréhension des consignes ? S’agit-il d’un souci technique ? Le contenu met-il du temps à charger ? L’apprenant a-t-il des difficultés à gérer son temps ?

Traquer les connexions peut par ailleurs aider à identifier les apprenants qui n’utilisent tout simplement pas ou pas assez les outils digitaux de formation, comme une application de mobile learning. Dans ce cas l’apprenant manque peut-être de temps pour se former, ou ne dispose tout simplement pas du matériel adéquat pour cela. Enfin, les données qui concernent le taux d’erreur peuvent permettre d’identifier des difficultés à comprendre ou intégrer les consignes ou les concepts. Dans certains cas l’apprenant oublie les concepts au fur et à mesure qu’il avance dans les modules, rencontre des difficultés de restitution. La répétition des modules dédiés à chaque concept ou l’utilisation de l’adaptative learning peuvent aider à la rétention d’information dans ce cas. 

 

Ce qu’il faut retenir

Plonger son nez dans les données d’apprentissage permet de :

1 - Identifier les apprenants qui ne terminent pas les modules, les interroger sur la ou les raisons

2 - Identifier les apprenants qui ne se connectent pas et leur taper sur les doigts en comprendre les raisons

3 - Identifier les apprenants qui ont un taux d’erreurs élevé et en comprendre les causes.

 

Étape 3 -  En présentiel et en social learning, faire preuve de vigilance

Dans le cadre des phases de formation en présentiel ou en social learning, avoir les apprenants en face de soi physiquement ou les voir interagir peut fournir de précieux indices pour identifier les apprenants en difficulté. Certains apprenants qui n’arrivent pas à suivre pour n’importe quelle raison ont par exemple tendance à avoir régulièrement le nez en l’air ou montrent un manque d’intérêt manifeste. Certes, cela peut aussi vouloir dire que le formateur ou/et le contenu de formation sont très ennuyeux, mais si vous êtes dans ce cas-là, le nombre d’élèves qui présentent des signes de désintérêt sera plutôt élevé. D’autre part, une autre manière de repérer les apprenants en difficulté et de se pencher sur leur propension à participer lors des phases de social learning. Un apprenant en retrait, qui participe moins ou pas du tout, qui ne s’engage pas dans les forums ou les activités de groupe doit être questionné sur les raisons. 

 

Ce qu’il faut retenir

1 - Observer les apprenants en présentiel permet d’identifier ceux en difficulté, indice : ils ont souvent tendance à avoir le nez en l’air et ont l’air désintéressés

2 - En revanche, si les élèves désintéressés sont nombreux, c’est peut-être la formation elle-même qu’il faut remettre en question

3 - Les apprenants qui s’engagent peu ou pas dans le social learning peuvent, eux aussi, être des apprenants en difficulté.

S’inscrire à la Newsletter